Empathie et théorie du choix

L’Intelligence Projective constate l’importance de l’empathie dans la prise de décision

Qu’est ce que cela veut dire exactement ?

Lorsqu’Antonio  DAMASIO démontre l’importance de l’empathie dans nos prises de décision, il démontre l’influence de l’émotion sur nos choix. Cette émotion est fondée sur notre histoire personnelle : sur nos références en termes de bonheur ou de souffrance. Il démontre également que pour participer à un projet collectif nous devons individuellement  partager avec les autres « un plus petit dénominateur commun empathique » : une émotion commune à minima. Les valeurs partagées jouent ce rôle.

Ainsi, fédérer des salariés autour d’un projet d’entreprise ne peut se faire sur des objectifs rationnels  de rentabilité mais bien plus surement sur des objectifs d’excellence, de qualité, d’éthique…

Avec DAMASIO, nous sortons définitivement de la pensée cartésienne française (qui affirmait la primauté de la raison) pour s’approprier l’importance des valeurs à l’anglo-saxonne (Adam SMITH).

Qu’est ce qu’une valeur ?

La nature humaine est constituée de corps (émotions) et d’esprit (comment mettre de l’ordre dans nos émotions pour nous préserver vivant) : elle produit ainsi des « valeurs ».

DAMASIO nous interpelle sur la notion du juste, de ce qui est bon ou mauvais pour soi et pour tous : il appelle à des prises de conscience collective notamment sur des problèmes écologiques : à nous créer de nouvelles « valeurs paradigmes » conformes à nos intérêts. Ce que nous retrouvons aujourd’hui dans le mouvement de la « psychologie positive »

L’exemple du petit migrant ILAN dont la photo à fait le tour du monde est très significative ; elle a ému la terre entière et influé sur des prises de positions politiques importantes, jusqu’au moment ou s’est également posé la question du pourquoi en est on arrivé là et comment faire cesser la barbarie qui pousse tous ces gens à fuir leur pays : quelles sont les valeurs à affirmer et comment les affirmer?

Avec DAMASIO participer individuellement à un projet collectif devient la capacité de faire un choix d’adhésion à des valeurs communes. C’est-à-dire être en capacité de dire « oui », « non », ou « oui mais ».

Cette capacité de choix est fondée sur notre degré individuel d’autonomie dans la réflexion  mais également sur la capacité du collectif à communiquer de l’information  utile et exhaustive à notre réflexion individuelle, à réglementer un échange dont les modalités soient acceptées par tous, à respecter un dialogue  pour ne pas « cliver » et dégager un travailler ensemble qui fonctionne.

Jean-Louis FERREIN n&b

 

Jean Louis FERREIN
Gérant du Groupe Ferrein
01.58.05.27.00

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s